Séverine et Romain Lagache : les fondateurs de l’association 2400 sourires.

Séverine et Romain Lagache ont fondé l’association des 2400 sourires en 2020 suite à une rencontre des plus marquantes.

L’histoire débute un an plus tôt lors d’un déplacement familial à Antananarivo. C’est lors d’une soirée où Romain décida de tourner quelques images de nuit qu’ils font face à l’impensable : des centaines d’enfants dormant sur de simples bouts de carton se nourrissant de déchets et faisant face à une violence croissante.

Profondément marqués, ils décident immédiatement de changer de vie et “d’essayer” d’agir afin de répondre à la demande des enfants : avoir un toit, se nourrir et aller à l’école.

Mais comment répondre ? Comment réussir à agir avec cohérence et pertinence à aider ces nombreux enfants ? De multiples questions fusent et bon nombre d’entre elles resteront sans réelle réponse. Pourtant, face à la réalité de ses enfants… le besoin d’agir de manière concrète ne doit pas être dissipé ou éteint.

Romain Lagache - 2400 sourires

Quelques semaines plus tard et suite à une profonde réflexion familiale Romain et Séverine décident, avec leur enfant, de venir en aide aux enfants fragilisés de Madagascar. Ils fondent l’association des 2400 sourires qui fait référence aux 2400 enfants des rues que compte la capitale malgache (rapport de l’UNICEF) et décident de mettre de côté leurs carrières professionnelles. Sans suivirent deux années de préparation et de formation permettant à la famille Lagache d’engager et préparer ce changement de vie.

En 2021, Romain Lagache et Séverine s’envolent avec leur enfant dont le dernier n’est âgé que de quelques semaines pour venir sur le terrain.

Nous ne pouvions pas concevoir de ne pas répondre à la détresse de ces enfants… Cela même si nous étions obligées de quitter notre confort. Nous avons travaillé à développer une réponse cohérente prenante en compte la culture malgache“.

 

Armée de leur slogan “Aimer sauve toujours” ils démarrent en 2021 la construction d’un premier village d’accueil (village des sourires) permettant d’accueillir 250 enfants fragilisés par la pauvreté.